Accueil Cimetieres Inscription Forums Connexion
Accueil > Cimetières > Cimetière Paquerette > Parcelle Jody Winton où repose en paix Peter Falk > Mémoire

A la mémoire de Peter Falk

Peter Falk, de son nom complet Peter Michael Falk, né le 16 septembre 1927 à New York et mort le 23 juin 2011 à l'âge de 83 ans à son domicile de Beverly Hills à Los Angeles (Californie), est un acteur, producteur, réalisateur et scénariste américain. Il est principalement connu pour avoir incarné le lieutenant Columbo dans la série télévisée Columbo, de 1968 à 2003.

 
Biographie
Né le 16 septembre 1927, à New York, d'une famille juive, père d'origine russe, mère d'origine polonaise et tchèque, dont l’ancêtre Miksa Falk était le rédacteur en chef de Pester Lloyd, journal de langue allemande de Budapest.
Atteint d’une tumeur maligne à l’âge de trois ans, Peter Falk devient borgne et doit porter un œil de verre. La légende veut que, lorsqu’il était enfant, il retira son œil pour l’offrir à un arbitre de base-ball en lui lançant : « Tu en as plus besoin que moi ! ».
Peter Falk entre à l’Ossining High School à New York, où il fait ses études secondaires. Il y connaît sa première expérience sur les planches, remplaçant au pied levé un acteur malade dans le rôle d’un détective. Après l'école secondaire, il travaille quelque temps comme cuisinier dans la marine marchande, puis intègre l’Université de Syracuse. Il y obtient en 1953 une maîtrise de sciences politiques et administration publique. Il échoue lors d’un entretien d’embauche à la CIA et entre à la direction du Budget du Connecticut comme conseiller à la productivité. À 29 ans et après avoir suivi des cours de comédie au théâtre, il abandonne son travail pour devenir comédien et commence à travailler à la télévision en 1957.
 
Carrière professionnelle
Peter Falk fait sa première apparition à l’écran en 1957, prenant part à un épisode de la série Robert Montgomery présente sur NBC. Après être passé par d’autres émissions télévisées, dont Studio One et Kraft Television Theatre, il fait ses premiers pas au cinéma en tournant sous la direction de Nicholas Ray dans le drame La Forêt interdite (1958). Très vite, il décroche un rôle important dans le drame policier, The Secret of the Purple Reef de William Witney, avant de tenir le rôle principal de Kid Twist, dans Crime, société anonyme de Stuart Rosenberg (1960). Ce film lui vaut une première nomination aux Oscars dans la catégorie « meilleur acteur de second rôle ».
Peter Falk évolue ensuite devant la caméra d’Alfred Hitchcock dans un épisode de la série culte, Alfred Hitchcock présente, et dans un épisode de la non moins culte série La Quatrième dimension (1961). Il joue cette même année dans la comédie de Frank Capra Milliardaire pour un jour (1961). Cité une seconde fois aux Oscars, Peter Falk commence à attirer l’attention du public et des gens de la profession.
À partir de 1968, Peter Falk se glisse dans la peau du célèbre enquêteur à l’imperméable et au cigare dans la série Columbo, et tourne 69 épisodes jusqu’en 2003.
En 1970, il joue dans le long-métrage Husbands qui marque le début d'une collaboration longue de plusieurs autres films avec son ami John Cassavetes (Une femme sous influence en 1974, Mickey and Nicky en 1976, Big trouble en 1985).
En 1987, il est le grand-père narrateur de la comédie The Princess Bride. La même année, il joue son propre rôle dans Les Ailes du désir de Wim Wenders. Puis en 2000, il est le père de David Paymer dans la comédie Enemies of Laughter de Joey Travolta. En 2002, il est à l'affiche d’Undisputed, drame musclé sur l'univers de la boxe en milieu carcéral, réalisé par Walter Hill, et dans lequel il est « Mendy Ripstein », un vieux gangster qui organise un combat entre Wesley Snipes et Ving Rhames.
En 2005, Peter Falk s’entoure de Laura San Giacomo et David Paymer dans la comédie de Jeff Hare, Checking Out (2005), où il interprète le personnage du vieil acteur Morris Applebaum, avant de jouer sous la direction de Lee Tamahori dans Next (2007), y côtoyant Nicolas Cage, Julianne Moore et Jessica Biel.
 
Acteur principal de la série télévisée Columbo
Peter Falk est devenu une star mondiale grâce au rôle du lieutenant Columbo, policier un peu brouillon mais enquêteur de génie, vêtu d'un imperméable fatigué, conduisant une vieille Peugeot 403 et évoquant fréquemment sa femme qu'on ne voit jamais.
Ce rôle, qui l'a rendu célèbre et qu'il a interprété pendant trente-cinq ans (Prescription Murder, le premier épisode d'une série prolifique, débarque sur le petit écran en 1968 aux États-Unis), a marqué pour toujours la carrière de cet acteur, dont l'ardoise contient pourtant bien d'autres interprétations.
Il a tourné soixante-neuf épisodes parmi lesquels il en a produit onze (1989–1991) et coproduit treize autres (1991–2003).
Il a remporté de nombreux Emmy Awards et Golden Globes pour son rôle dans la série Columbo. La dernière enquête de Columbo remonte à 2003 dans l'épisode Columbo mène la danse.
Suite au succès planétaire de la série, dû essentiellement à ses prestations d’acteur et ses mimiques devenues mythiques, le nom de Peter Falk, indissociable de celui du lieutenant Columbo, est prononcé aux quatre coins du monde. En France, l'aura de la série est encore renforcée par le mythique doublage du lieutenant par Serge Sauvion.
En tout, la série Columbo aurait compté plus de deux milliards de téléspectateurs. Dans son livre, l'acteur déclare : « Dieu ne destine aucun homme à être connu par deux milliards de ses semblables. »
 
Vie privée
L’acteur new-yorkais s’est marié à deux reprises. Tout d'abord avec Alice Mayo en 1960, avec laquelle il a partagé seize années de sa vie. Le 7 décembre 1977, il fêta son union avec l’actrice Shera Danese, qui a d’ailleurs pris part à six épisodes de la série Columbo.
 
La maladie
L'interprète du célèbre lieutenant, a lui bel et bien raccroché son vieil imperméable en 2003, date à laquelle il tourna Columbo mène la danse, le dernier épisode de la série. Au lendemain de l'arrêt du feuilleton, l'inactivité de l'acteur et son nouveau rythme de vie, moins passionnant et moins agité, le plongèrent dans une terrible dépression qui fit apparaître au grand jour la maladie d'Alzheimer2 dont il souffrait depuis déjà quelques années, il était au plus mal, victime de multiples crises de démence, de plus en plus régulières en 2008 à la suite d'une opération chirurgicale dentaire, dont il aurait mal supporté l'anesthésie. Sa dernière apparition publique remonte au 22 avril 2008 à Beverly Hills, Peter Falk et son épouse Shem venaient juste de quitter leur vaste propriété pour emménager dans la maison qui leur servait autrefois à accueillir leurs amis (toujours à Beverly Hills). Des infirmières veillaient sur lui à plein-temps mais, il profitait d'une minute d'inattention pour aller se promener et s'échapper de son domicile. Dès lors, son épouse s'inquiéta et avertit les services de police, qui le retrouvèrent errant dans une rue encombrée de Beverly Hills et réputée dangereuse en raison de la vitesse à laquelle y roulent les automobilistes. L'homme, gesticulant et interpellant les passants à voix haute, apparut le visage bouffi et la mine fatiguée. Il dira aux policiers qu'il se rendait à la banque. Ce triste incident, immortalisé par l'objectif d'un paparazzi, aurait pu lui coûter la vie puisque l'acteur manqua à plusieurs reprises de se faire renverser par les voitures2. Deux mois plus tard, pris d'atroces douleurs dans les jambes et éprouvant d'énormes difficultés à se déplacer, Peter Falk se vit contraint de subir une intervention chirurgicale à la hanche. Physiquement, l'homme récupèrera mal après l'opération. Et, sur le plan mental, il en sortit fortement diminué également. « Il ne se souvient même pas de son rôle le plus célèbre! Il ne se souvient pas avoir été l'inspecteur Columbo », avait déclaré, à l'époque, son médecin de famille.
L’une de ses deux filles adoptives, Catherine Falk, détective privée et assistante de post-production, a déposé fin 2008 une demande de procuration, avançant que son père, âgé alors de 81 ans, n’était plus en mesure de gérer son patrimoine à cause de sa maladie. Son dossier a été rejeté par le tribunal de Los Angeles en février 2009. Peter Falk, sujet à d’importantes pertes de mémoire, fut mis sous la tutelle de son épouse.
Il meurt, le 23 juin 2011, dans sa demeure de Beverly Hills des suites de sa longue maladie.
 
Filmographie
Acteur
  • 1958 : La Forêt interdite (Wind Across the Everglades) de Nicholas Ray
  • 1958 : Crime, société anonyme (Murder, Inc.) de Stuart Rosenberg et Burt Balaban
  • 1959 : The rebel set de Gene Fowler Jr
  • 1959 : The Bloody Brood de Julian Roffman, Histoire de Anne Howard Bailey
  • 1959 : L'Héritier d’Al Capone (Pretty Boy Floyd) de Herbert J. Leder
  • 1960 : The Secret of the Purple Reef de William Witney
  • 1961 : Milliardaire pour un jour (Pocketful of Miracles) de Frank Capra
  • 1962 : Pressure Point de Hubert Cornfield
  • 1963 : Le Balcon (The Balcony) de Joseph Strick, Shelley Winters
  • 1963 : Un monde fou fou fou fou (It's a Mad, Mad, Mad, Mad world) de Stanley Kramer
  • 1964 : Les Sept Voleurs de Chicago (Robin and the 7 Hoods) de Gordon Douglas (+ chansons)
  • 1965 : La Grande Course autour du monde (The Great Race) de Blake Edwards
  • 1965 : Italiani brava gente de Giuseppe De Santis
  • 1966 : Too Many Thieves de Abner Biberman
  • 1966 : Les Plaisirs de Pénélope (Penelope) d'Arthur Hiller
  • 1967 : Luv de Clive Donner avec Jack Lemmon
  • 1968 : La Bataille pour Anzio (Lo Sbarco di Anzio) d'Edward Dmytryk
  • 1968 : Les Intouchables (Gli intoccabili) de Giuliano Montaldo
  • 1969 : Un château en enfer (Castle Keep) de Sydney Pollack
  • 1970 : Rosolino Paternò, soldato de Nanni Loy
  • 1970 : Husbands de John Cassavetes
  • 1974 : Une femme sous influence (A Woman under the influence) de John Cassavetes
  • 1976 : Un cadavre au dessert (Murder by Death) de Robert Moore
  • 1976 : Mikey et Nicky (Mikey and Nicky) de Elaine May
  • 1976 : Le Sourire aux larmes (Griffin and Phoenix: A Love Story) de Daryl Duke
  • 1977 : Opening Night de et avec John Cassavetes, ainsi que Gena Rowlands et Ben Gazzara
  • 1978 : Le Privé de ces dames, (The Cheap Detective) de Robert Moore
  • 1978 : Têtes vides cherchent coffres pleins (The Brink's Job) de William Friedkin
  • 1979 : Ne tirez pas sur le dentiste (The In-Laws) de Arthur Hiller
  • 1981 : Deux filles au tapis (… all the Marbles) de Robert Aldrich
  • 1986 : Big Trouble de John Cassavetes
  • 1984 : Sanford Meisner : The american theatre's best kept secret documentaire de Nick Doob
  • 1987 : Happy New Year de John G. Avildsen
  • 1987 : Princess Bride (The Princess Bride), de Rob Reiner
  • 1987 : Les Ailes du désir (Wings of Desire / Der Himmel über Berlin) de Wim Wenders, Dans son propre rôle
  • 1988 : Vibes de Ken Kwapis, Histoire de Deborah Blum et Lowell Ganz
  • 1989 : Cookie de Susan Seidelman
  • 1990 : Motion & emotion documentaire de Paul Joyce
  • 1990 : Tante Julia et le scribouillard (Tune in Tomorrow…) de Jon Amiel
  • 1990 : Deux femmes pour un tueur (In the spirit) de Sandra Seacat, avec Melanie Griffith
  • 1992 : The Player de Robert Altman (dans son propre rôle)
  • 1993 : Si loin, si proche ! (Far away, so close ! / In weiter ferne, so nah !) de Wim Wenders Dans son propre rôle
  • 1993 : Cassavetes : Anything for John documentaire de Dominique Cazenave et Doug Headline
  • 1995 : The Sunshine boys de John Erman avec Woody Allen
  • 1995 : Un ménage explosif (Roommates) de Peter Yates
  • 1996 : John Cassavetes : To risk everything to express it all documentaire de Rudolf Mestdagh
  • 2000 : Lakeboat de Joe Mantegna
  • 2000 : Hubert's brain de Phil Robinson et Gordon Clark (voix)
  • 2000 : A constant forge documentaire de Charles Kiselyak
  • 2001 : Corky Romano de Rob Pritts
  • 2001 : Made de Jon Favreau
  • 2002 : Un seul deviendra invincible (Undisputed) de Walter Hill
  • 2003 : Three days of rain de Michael Meredith
  • 2003 : Wilder days de David Evans
  • 2004 : Gang de requins (Shark Tale) dessin animé de Bibo Bergeron, Vicky Jenson et Rob Letterman (voix)
  • 2005 : Checking Out de Jeff Hare
  • 2005 : The Thing About My Folks de Raymond De Felitta
  • 2006 : Edge of outside documentaire de Shannon Davis
  • 2007 : Next de Lee Tamahori
  • 2007 : Three Days to Vegas de Charlie Picerni
  • 2008 : American Cowslip de Mark David
  • 2010 : Char.ac.ter documentaire de Drago Sumonja
Télévision
  • 1961 : Les Incorruptibles (série télévisée) Banque privée
  • 1961 : Le Miroir (The Mirror), de Rod Serling,1 épisode
  • 1968-2003 : Columbo
  • 2001 : Les aventuriers du monde perdu (The lost world) de Stuart Orme
  • 2003 : À la recherche de John Christmas (Finding John Christmas) de Andy Wolk
  • 2004 : Deux anges dans la ville (When Angels Come to Town) de Andy Wolk
  • 1997 : Pronto de Jim McBride
  • 1998 : Vig (Money Kings) de Graham Theakston, avec Timothy Hutton
  • 2005 : Une ville sans Noël (A Town Without Christmas) de Andy Wolk
  • Réalisation
  • 1972 : Columbo : Une Ville Fatale (Blueprint For Murder) (Série TV)

Bibliographie

Juste une dernière chose… Les mémoires de Columbo, Peter Falk, aux éditions Michel Lafon, 2006. (ISBN 2749905729)
Dans son livre de souvenirs, Juste une dernière chose… Les mémoires de Columbo (Michel Lafon), le comédien américain Peter Falk décrit son parcours dans le théâtre d’avant-garde new-yorkais, puis à Hollywood et dans le cinéma dit d’auteur. Il évoque aussi la série télévisée mythique Columbo qui l’a rendu mondialement célèbre.
Mentions légales - Elyazalése